La Terre du Milieu: L’ombre du Mordor – Le retour de Sauron

Détails :

  • Support : PS4, PS3, Xone, X360, PC
  • Éditeur : Warner Bros Games
  • Développeur: Monolith Productions
  • Genre : Action/Aventure

Sur les terres du Seigneurs des Ténèbres

Au Mordor, le rôdeur doit être l’humain le plus traqué par les Uruks et les chefs de guerre de l’armée de la Main Noire. Ce rôdeur s’appelle Talion et vous l’incarnerez. Son but est de combattre une malédiction qui le lie à une entité elfique aidé par les peuples Nains et Elfes. Difficile de reproduire avec autant de fidélité l’univers de Tolkien qui peut être parfois très complexe. Apprêtez-vous à vivre le retour de Sauron.

Un vrai Assassin’s Creed like !

Ça vous frappera dès les premières secondes de jeu, que ce soit par les zones à débloquer via la reforge de tours, la variété des missions ou même par le déplacement de Talion : Monolith Productions s’est clairement inspirée de la série Assassin’s Creed. Il n’y a rien de mal à s’inspirer d’une série qui fonctionne et d’autres aspects du gameplay se différencient tout de même comme par exemple la possibilité d’améliorer les compétences de combat. Ce n’est donc absolument pas un point négatif mais c’est assez flagrant pour le signaler. Si vous avez déjà jouer à un des Assassin’s Creed vous trouverez donc rapidement vos marques en termes de gameplay. Les combats, les déplacement vous sembleront plus simple par rapport à une personne qui découvre simplement ce jeu. Tenter d’escalader une parois légèrement de travers vous rappellera également certaines crises de nerfs lorsque vous devez agir vite.

L’histoire à votre rythme

Comme pour la série AC, libre à vous de faire les missions dans l’ordre que vous désirez. On peut très bien vouloir commencer par améliorer ses armes, partir collecter les reliques qui lèveront le voile sur le mystère de votre malédiction ou encore partir chasser de l’Orque (Uruks plus précisément) en masse ! À noter qu’on sent une réelle montée en puissance au fur et à mesure de l’histoire et vous serez plus apte, à la fin de celle-ci, à affronter plusieurs chefs en même temps. Car partir à l’attaque d’un capitaine est possible, mais si un autre ou même plusieurs autres se trouvent dans le secteur, ils se mettront à vous traquer également ce qui n’est pas toujours gérable au début.

La cueillette des fleurs est bonne pour la santé !

Nous sortons rarement indemne d’un combat, et si Talion ne dois ni boire ni manger, il doit partir à la cueillette de plantes et de fleurs pour se régénérer. Assez simples à détecter, elles s’affichent sous forme de logos sur la minimap. Lors de combats un peu moins évident, vous devrez parfois tout abandonner pour allez chercher une de ces plantes avec vos ennemis à vos trousses ce qui vous fera peut être quitter la zone qui n’est pas toujours très bien définie.

Un scénario à la hauteur, mais on aurait aimé en avoir plus

N’ayez pas peur en lisant ces quelques lignes, il n’y aura aucun spoil. Je tiens juste à dire que le scénario est un complément au Hobbit et au Seigneur des Anneaux. L’histoire reprend une partie du troisième âge de l’œuvre de Tolkien et si vous êtes fans des sagas, vous serez heureux d’en apprendre plus en croisant certains personnages emblématiques ou encore d’une importance de premier rang. Si ce bout d’histoire en vaut la peine, aller droit au but vous fera parcourir les vingts missions principales à une vitesse incroyable tandis que terminer totalement le jeu pourra vous prendre une quarantaine d’heures, et une fois devenu maître au Mordor, rien ne vous empêchera de détruire encore et encore les vagues d’Uruks, de Capitaine et de Chefs de guerre sous les ordres de Sauron. Dommage cependant que Monolith n’ai pas creusé un peu plus pour pouvoir donner au joueur plus de détails sur la vie et l’histoire de Talion. Le soucis de respecter, à la lettre, l’œuvre de Tolkien se laisse parfois ressentir dans le manque d’informations. Probablement par peur de fausser l’univers de base.

Le mode photo

L’apparition du premier patch majeur apportera le mode photo un peu comme dans Infamous Second Son ou encore Last of Us remastered. Une fois l’application activée, vous aurez le droit de capturer une image en plein voyage dans le Mordor pour ainsi la personnaliser avec tout un tas de filtre, gérer l’angle et le zoom,… tout un tas d’options qui peuvent transformer votre capture en véritable fond d’écran. Une réussite !

En conclusion :

La terre du milieu est un univers qui ne laisse personne indifférent. Le fait que le jeu ressemble à un clone d’Assassin’s Creed pourrait déplaire à certains. Personnellement je trouve que cet opus est très bon et je continuerai longtemps à parcourir les plaines du Mordor. Est-ce là le début d’une belle série ?

Points positifs :

Points négatifs :

  • L’Univers de Tolkien très bien retranscrit.
  • Un gameplay simple et agréable.
  • Le mode photo.
  • La présence de personnages charismatiques.
  • Trop peu de missions principales.
  • Zones de missions parfois mal délimitées.
  • Un goût de trop peu sur le contenu du scénario et la vie de Talion.

Written by: Playsebtion

Fan de jeux vidéo depuis mon enfance avec un petit coup de coeur pour l’univers de sony (ben oui! le pseudo n’est pas arrivé comme ça par hasard!). J’ai beau être l’un des plus vieux des Spirit Players j’ai été touché par le syndrome de Peter Pan ce qui fait de moi le plus grand enfant de la bande! Par le passé je me suis laissé tenter par la création de test vidéo mais je dois avouer que je me débrouille mieux devant un clavier que devant une caméra. Hors jeux vidéo j’aime tout ce qui touche de près ou de loin à l’univers « geek »: Bd, Comics, énormément de séries ou encore la construction de Lego pour m’éloigner de temps en temps des écrans. Je partage toutes ces choses avec mes trois merveilleux enfants qui sont bien partis pour devenir comme leur papa!

No comments yet.

Laissez votre commentaire

SpiritPlayers

Les Spirit Players représentent un collectif de jeunes passionnés du jeu vidéo.

D’où est venue cette volonté?

Cette volonté est tout d’abord née d’une envie commune entre Keni et Mathaldir de créer une équipe du jeu vidéo en réalisant une chaîne de streaming en se basant sur l’esport.

Au fur et à mesure, la communauté évolua et le besoin de se diversifier se fit sentir.
Toutefois, nous gardons cette influence de notre passé de par notre Web TV.

Aujourd’hui, nous continuons à évoluer dans plusieurs domaine qui touche de près comme de loin au monde du journalisme et du gaming .